Détail

Référendum: Premier jalon atteint

Le référendum contre la « loi de censure » est un sujet difficile. Le fait que le lundi 8 avril plus de 70’000 signatures valables aient malgré tout pu être remises à Berne frôle le miracle. Rétrospective.

impulsion no. 2 - 2019

 

Dans un premier temps, on a tenté de déclarer l’extension de la norme pénale contre le racisme, comme étant une protection pour les minorités, absolument nécessaire pour des personnes qui rendent transparente leur inclination sexuelle et pourraient se sentir discriminées. Le fait que la protection des minorités ne doit pas aboutir à la censure a fi nalement fait réagir de nombreuses personnes. Un référendum fut bientôt chose résolue.

Lent changement d’opinion

Les personnes homosexuelles sont des membres à part entière de la société. Elles n’ont pas besoin d’être dégradées par une loi à un statut de minorités. Pourtant il a fallu beaucoup de temps précieux, jusqu’à ce que l’objectif de l’extension de la loi atteigne une base plus large. Après avoir pris conscience du contenu réel de la modifi cation de loi, un changement d’opinion s’est produit en divers endroits. Par la suite, le référendum a été passé sous silence par la plupart des médias.

 

Avec une grande énergie, le feu de la collecte (de signatures) a pu prendre avec environ un mois de retard, puis s’est propagé de manière inattendue. Pourtant jusqu’en début mars, donc un mois avant la date limite, tout semblait encore très sombre.

Le référendum atteint sa vitesse de croisière

Comme par miracle, le grand fl ot de signatures a commencé. Le 14 mars, les premières feuilles de signatures ont été envoyées aux bureaux de vote pour certifi cation. Un programme informatique spécialement créé a considérablement facilité le travail. Grâce au lien avec les codes postaux, l’équipe de certifi cation à Buchs (SG) a pu envoyer jusqu’à 1’500 enveloppes contenant des feuilles de référendum triées à l’avance - par jour!

 

Des organisations comme Futur.CH, Jeunesse et famille, JUDC, l’association Initiative de protection et bien d’autres partis intéressés ont activement soutenu le référendum. Des jeunes ont lancé des actions sur les réseaux sociaux et ont touché ainsi beaucoup de citoyennes et de citoyens.

En route pour le vote

En fi n de compte, le référendum a pu être déposé le 8 avril avec plus de 70’000 signatures certifi ées. Un grand moment !

 

Avec cela, nous avons franchi une étape importante. Mais le vrai travail ne fait que commencer. Dans les prochaines semaines, une assemblée largement soutenue discutera de la procédure ultérieure en vue de la votation. Elle pourrait avoir lieu le 24 novembre.

…Merci!

Nous remercions sincèrement toutes les personnes qui ont collecté des signatures ou soutenu fi nancièrement le référendum. Votre soutien est encore demandé – maintenant plus que jamais !

 

Hans Moser, coprésident du comité censure-non.ch